Selon que vous serez puissant ou misérable, le confinement sera pour vous un paradis ou un enfer

Le Jardin des Délices, Jérôme Bosch, 1494-1505. Voir en grande taille sur Wikimedia

Tandis que le deuxième confinement ne fait que débuter, nous pouvons prévoir sans trop nous avancer qu’il n’aura pas les mêmes conséquences pour tous les Français. Et ce d’autant plus qu’il est “allégé” par rapport au printemps, entendez que davantage de commerces ouvriront et davantage d’entreprises exigeront de leurs salariés une présence sur le lieu de travail, alors même que la situation sanitaire n’est pas moins inquiétante qu’à la mi-mars – les chiffres doublent tous les dix jours et non tous les trois jours, mais le seuil des 500 décès quotidiens a déjà été dépassé le 27 octobre et nous ne nous trouvons qu’au commencement de la saison froide.

Continuer la lecture de « Selon que vous serez puissant ou misérable, le confinement sera pour vous un paradis ou un enfer »

Au lendemain de Nice : Le djihadiste croit mourir pour Allah, il meurt pour des industriels

Le terrorisme islamiste a de nouveau frappé la France jeudi 29 octobre. Pour la troisième fois en cinq ans, Nice est touchée au cœur, cœur déjà durement éprouvé par l’attentat de la promenade des Anglais du 14 juillet 2016 qui avait tué 86 hommes, femmes et enfants venus contempler le feu d’artifice de la Fête nationale.

Continuer la lecture de « Au lendemain de Nice : Le djihadiste croit mourir pour Allah, il meurt pour des industriels »

Reconfinement : faillite, autoritarisme et opportunités

Il se profile, selon la plupart des informations que l’Élysée a volontairement fuitées, un reconfinement national, avec néanmoins un maintien de l’ouverture des écoles, voire des collèges et lycées, ainsi qu’un maintien de l’activité économique autant que possible en présentiel, sinon en télétravail. Cela confirme ce que nous avions pressenti lundi.

Continuer la lecture de « Reconfinement : faillite, autoritarisme et opportunités »

Beaucoup de gens ont ressenti… (Naomie Klein)

Naomie Klein, née en 1970, est journaliste, essayiste et auteure de “No Logo : la tyrannie des marques”, “Mourir pour McDo en Irak : colonisation américaine, résistance irakienne”, “La Stratégie du Choc : la montée d’un capitalisme du désastre” et “Tout peut changer : capitalisme et changement climatique”, ce dernier ouvrage formant une réponse aux critiques l’accusant d’absence de propositions.

⭕️ Profiteurs de crise : Bridgestone ⭕️

🔴 Bridgestone, c’est :

👉 Une usine historique implantée depuis 1961 à Béthune, où se situe le siège social de Bridgestone France ;

👉 Le numéro un mondial du pneu et du caoutchouc ;

👉 Un bénéfice net de 292,6 Milliards de yen, soit 2,360 Milliards d’euros, en 2019 ; 

👉 Le premier partenaire des Jeux Olympiques, y compris des JO 2024 à Paris, derrière le slogan “Poursuis ton rêve, quoi qu’il arrive”, moyennant 344 Millions de dollars ;

👉 1,8 Million d’euros de Crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) versé en 2018, entre autres aides publiques de l’État français ;

👉 Une fermeture nette de l’usine sans aucune solution proposée aux 863 salariés, mis au chômage après une vie de travail en ces lieux.

#Bridgestone

#Coronavirus

#Licenciements

#NousSommesEnGuerre

▶️ Aimez la page de notre documentaire Nous Sommes En Guerre consacré à la tempête sanitaire, économique et politique.

Sources :

https://www.zonebourse.com/cours/action/BRIDGESTONE-CORPORATION-6492260/actualite/Bridgestone-le-benefice-net-stagne-en-2019-30007587/

https://www.sportbuzzbusiness.fr/sponsoring-bridgestone-cio-2024.html

https://www.bfmtv.com/economie/bridgestone-quelles-subventions-ont-elles-ete-versees-avant-la-decision-de-fermer-l-usine-de-bethune_AN-202009170284.html

https://www.20minutes.fr/economie/2867135-20200921-bridgestone-pourquoi-direction-usine-bethune-crispe-elus-salaries

Discours de l’abbé Pierre sur la violence des riches

🔴 Cette année, un million de personnes sont passées sous le seuil de pauvreté monétaire, une paupérisation jamais vue depuis la Seconde Guerre Mondiale.

▶️ L’abbé Pierre livrait, au terme d’une vie de combat contre la pauvreté, ce discours peu avant son décès, survenu le 22 janvier 2007. Crédits : Fondation Abbé Pierre.

🎬 Abonnez-vous à la chaîne de notre documentaire à venir Nous Sommes En Guerre pour plus de vidéos & d’informations.