Incompétence ou imposture ? Le gouvernement accepte finalement la fermeture de l’usine Bridgestone de Béthune

Le 17 septembre 2020, la direction japonaise du fabricant de pneumatiques Bridgestone annonçait la fermeture de l’usine de Béthune : “c’est l’unique solution” déclarait alors Fusamaro Iijima, un porte-parole du siège nippon contacté par Libération.

Continuer la lecture de « Incompétence ou imposture ? Le gouvernement accepte finalement la fermeture de l’usine Bridgestone de Béthune »

Pourquoi “boycotter les médias” est absurde et contre-productif

Boycotter les médias” est une consigne régulièrement lancée sur les réseaux sociaux, partant de la partialité et de l’inutilité des médias dominants, donc de bonnes intentions.

Pourtant, cet appel n’amène pas à grand chose, autrement dit immobilise celui ou celle qui cherche à se l’appliquer, et cela pour trois raisons majeures :

Continuer la lecture de « Pourquoi “boycotter les médias” est absurde et contre-productif »

Commémoration du 11 novembre : “Sortir de l’approche victimaire”

Sortir de l’approche victimaire” : Nous devons cette expression à Iannis Roder, professeur d’Histoire-Géographie en Seine-Saint-Denis, contributeur à la Fondation Jean Jaurès et auteur d’une critique historique sur le devoir de mémoire. Nous ne reviendrons cependant pas sur le contenu de cet ouvrage si ce n’est pour étudier le sens qu’il accorde à sa réflexion. Pour agir aujourd’hui, il s’agit de comprendre les faits du passé dans leur contexte. En cela, il fait sienne l’approche d’un des plus grands historiens français du siècle dernier, Marc Bloch, qui écrit dans l’Étrange défaite : “l’attention particulière que j’ai accordée, dans mes travaux […] a achevé de me convaincre, que sans se pencher sur le présent, il est impossible de comprendre le passé” (p.30).

Continuer la lecture de « Commémoration du 11 novembre : “Sortir de l’approche victimaire” »

Vos guerres, nos morts : souverainisme bourgeois et souveraineté populaire

Pourquoi parler aujourd’hui de souveraineté et de classes sociales ? Parce que, cent deux ans jour pour jour après l’armistice de la Première Guerre mondiale, la paix demeure un périple qui n’aboutira qu’avec une boussole fiable. Parce que l’opposition profonde, entre deux classes majeures, matrice toujours les processus à l’œuvre et les événements qui surviennent dans notre pays et sur notre planète.

Continuer la lecture de « Vos guerres, nos morts : souverainisme bourgeois et souveraineté populaire »

Pentagone, arme nucléaire : Jusqu’où Donald Trump peut-il aller avant de céder le pouvoir ?

Le premier épisode de la série d’anticipation britannique Years and Years, diffusé en 2019 sur la BBC, avait pour final l’explosion d’une bombe atomique envoyée par les États-Unis au terme du second mandat de Donald Trump. La réalité pourrait-elle prendre de court la fiction ?

Continuer la lecture de « Pentagone, arme nucléaire : Jusqu’où Donald Trump peut-il aller avant de céder le pouvoir ? »

450 postes supprimés au groupe Printemps : une fois de plus, le Covid a bon dos

Travailler dans le secteur du luxe ne préserve pas des licenciements collectifs. C’est l’amère expérience que vont faire plusieurs centaines de salariés du groupe Printemps, lequel a annoncé la fermeture de sept magasins – ceux du centre Italie 2 à Paris, du Havre, de Strasbourg et de Metz, ainsi que les enseignes Citadium à Paris, sur l’avenue des Champs-Elysées et la place de la Nation, et à Toulon.

Continuer la lecture de « 450 postes supprimés au groupe Printemps : une fois de plus, le Covid a bon dos »

L’actuelle ministre de la Jeunesse s’est fait rembourser des dépenses injustifiées par de l’argent public

La jeunesse doit être la priorité de la relancedéclarait Emmanuel Macron le 14 juillet 2020. Si des fonds du ministère de l’Éducation nationale ont bien été investis dans une obscure association lycéenne pro-gouvernement, de l’argent public a également servi, en 2017, à rembourser des dépenses non-justifiées de la campagne législative de Sarah El Haïry, actuelle secrétaire d’État à la Jeunesse. Pour les lycéens, étudiants et jeunes travailleurs, il faudra encore attendre avant de voir le début de cette “relance“.

Continuer la lecture de « L’actuelle ministre de la Jeunesse s’est fait rembourser des dépenses injustifiées par de l’argent public »

Les lycéens pro-Macron sont arrosés d’argent public, les opposants de gaz lacrymogène

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, le 3 novembre 2020 à l’Assemblée nationale.

La semaine dernière, de nombreux lycéens se sont mobilisés à travers la France pour protester contre les mesures gouvernementales, et particulièrement l’absence de consignes sanitaires protectrices face à des classes surchargées où le virus peut circuler très rapidement. Tant et si bien qu’avec une action coordonnée vis-à-vis des enseignants, un nouveau protocole a été arraché à Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation, permettant aux lycéens de suivre les cours à distance.

Continuer la lecture de « Les lycéens pro-Macron sont arrosés d’argent public, les opposants de gaz lacrymogène »

Aide alimentaire : le gouvernement Macron baisse de 8 millions d’euros les dotations au cœur de la crise

Les associations d’aide alimentaire n’en reviennent pas.

En période de confinement, les Restaurants du Cœur constatent une augmentation de 30% de la demande d’aide alimentaire, tandis que le Secours Populaire Français (SPF) précise que 45% des personnes aidées en 2020 étaient jusque là inconnues de l’association.

Continuer la lecture de « Aide alimentaire : le gouvernement Macron baisse de 8 millions d’euros les dotations au cœur de la crise »

« Les oppresseurs dressent leurs plans pour dix mille ans » : quand Brecht faisait l’éloge de la dialectique

En 1931, en pleine crise économique planétaire et tandis que de l’autre côté des Alpes, le fasciste Mussolini faisait régner la terreur, le dramaturge allemand Bertolt Brecht nous livrait son « Éloge de la dialectique », ici traduit par Maurice Regnaut : un plaidoyer poétique pour la connaissance et la lutte.

Continuer la lecture de « « Les oppresseurs dressent leurs plans pour dix mille ans » : quand Brecht faisait l’éloge de la dialectique »